Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

« ALTERNATIVE FÜR DEUTSCHLAND » : VIOLENT RETOUR DE BOOMERANG POUR LA MERKEL

17 Mars 2016 , Rédigé par forumsi Publié dans #Ich bin Köln !

« ALTERNATIVE FÜR DEUTSCHLAND » : VIOLENT RETOUR DE BOOMERANG POUR LA MERKEL

De tous les événements politiques de ces derniers jours, le plus important est sans aucun doute la lourde défaite subie par la Merkel et ses candidats dans les trois Lânder où avaient lieu des élections régionales dimanche dernier. Cette lourde défaite est le premier et violent retour de boomerang qu’ait à connaître le chef du gouvernement allemand sur le plan électoral depuis le lancement, il y a quelques mois, de sa démentielle politique d’appel à une immigration de masse destinée à servir les menées antisociales du lamentable patronat allemand. Ce retour de boomerang, on s’y attendait depuis une certain temps, tant la Merkel a campé sur ses positions, alors que sa folie immigrationniste a profondément déstabilisé l’Allemagne et l’ensemble de l’Europe. Mais cet événement attendu est maintenant arrivé, et il ne semble pas, mais alors pas du tout, qu’il s’agisse là d’un phénomène ponctuel et sans lendemain.

Commençons par rappeler les chiffres et données les plus importantes, tels qu’ils figuraient, par exemple, dans Le Figaro du 14. En Rhénanie-Palatinat, tout d’abord, la SPD a obtenu 37,5 % des voix, dépassant, contre toute attente, la CDU de la Merkel, qui obtient 32,5 % des suffrages, alors que le nouveau parti d’extrême droite Alternative für Deutschland (AfD) fait son entrée au parlement régional avec 11 % des voix. Dans le Bade-Wurtemberg, ce sont les Verts qui se placent en tête, à 30 %, la CDU, à 26,9 %, perdant 12 points par rapport à la précédente élection, et l’AfD se plaçant en troisième position, à 14,9 %, devant la SPD (12,8 %). En Saxe-Anhalt, enfin, la CDU n’obtient que 29 % des voix (contre 32,5 % lors de la précédente élection, en 2011), alors que l’Afd fait une entrée fracassante au parlement régional, avec 23 % des suffrages (suivie par Die Linke à 17 % et la SPD à 11,5 %). Ces chiffres sont donc parfaitement clairs : la CDU paie lourdement la politique démentielle de sa patronne et le grand vainqueur de ces élections est l’AfD, qui avait mené une campagne particuièrement virulente contre cette politique.

Fondée il y a trois ans, Alternative für Deutschland n’avait pourtant rien d’un parti spécialement radical, lui qui menait avant tout campagne contre l’euro et ne se préoccupait pas spécifiquement de l’immigration. Mais Le Monde daté du 17 mars indique que cette ligne au populisme un peu terne a radicalement changé avec l’arrivée, il y a peu, à la direction de l’AfD, de la ravissante Frauke Petry, une chimiste de 37 ans originaire, comme la Merkel, de l’est de l’Allemagne. Rompant avec la ligne réactionnaire initialement adoptée par l’AfD, elle a fait cesser la campagne contre l’euro et est par contre montée au créneau contre la folie immigrationniste de la Merkel. Favorable aux manifestations hebdomadaires de PEGIDA (dont on appréciera que les partisans se définissent comme des “Européens patriotes”), Frauke Petry est également très hostile aux Etats-Unis et assez admirative de Poutine (de cela, nous avons l’habitude : Lénine en eût parlé comme de la “maladie infantile du nationalisme”).

L’AfD semble donc présenter de nombreux points communs avec le Front national, avec cette différence que la formation allemande n’est apparemment nullement hostile à l’idée européenne, ce qui est le point faible du FN. Ce qui est clair, en tout cas, c’est que l’AfD et Frauke Petry paraissent répondre aux attentes de nombreux Allemands et que nous n’avons probablement pas fini d’entendre parler d’Alternative für Deutschland et de la nouvelle Jeanne d’Arc d’outre-Rhin : ce n’est pas nous qui nous en plaindrons.

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article