Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ForumSi

SYRIE : EN ASSASSINANT UN DIRIGEANT DU COMBAT CONTRE L’EI, ISRAËL MONTRE CLAIREMENT OÙ VONT SES SYMPATHIES…

21 Décembre 2015 , Rédigé par forumsi Publié dans #Après la Libye - à qui le tour

SYRIE : EN ASSASSINANT UN DIRIGEANT DU COMBAT CONTRE L’EI, ISRAËL MONTRE CLAIREMENT OÙ VONT SES SYMPATHIES…

Des avions de guerre israéliens ont attaqué, le 19 décembre au soir, un immeuble résidentiel de la cité syrienne de Jaramana, tuant le doyen des prisonniers libérés des geôles sionistes, Samir Qantar.

Ce dernier, un combattant druze libanais, avait en effet passé plus de 20 ans dans les prisons israéliennes, pour « terrorisme » et sa libération, en 2008, deux ans après la victoire des forces libanaises du Hezbollah contre l’agression israélienne, avait été saluée comme une victoire par le Liban tout entier, dont le président, sans doute un dangereux « terroriste » lui aussi, avait tenu à accueillir personnellement celui que le peuple libanais considérait comme un véritable héros national.

Nous avons appris la nouvelle de l’assassinat de Samir Qantar par l’article ci-dessous du site italien d’information en ligne ilprimatonazionale.it, lequel annonce cet article par la courte présentation suivante, assortie d’une question véritablement centrale :

« Samir Qantar, le leader, en Syrie, du Hezbollah engagé dans la guerre contre l’Etat islamique, a été tué lors d’un raid israélien. Vers qui vont les sympathies de Tel Aviv ? »

Il est évident, une fois de plus, qu’elles ne vont pas vers ceux qui combattent l’EI, bien au contraire. Israël reste fidèle à ce qui est sa politique depuis des années : abattre Assad et ceux qui le soutiennent, dont le Hezbollah, pour affaiblir l’Iran. Dans cette optique, que Samir Qantar fût un valeureux combattant de la lutte contre l’EI n'avait que peu d'importance : il devait disparaître parce qu’il représentait un soutien appréciable d’Assad, et peu importait que ce fût dans la lutte de plus en plus victorieuse menée par celui-ci contre l’EI. Et la Russie, qui prétend combattre l’EI, que pense-t-elle de ce lâche assassinat, elle qui a conclu avec Israël un accord relatif aux opérations aériennes qui « permet à l’armée de l’air israélienne de conserver sa liberté d’action pour empêcher tout transfert d’armes au Hezbollah » (cf. notre commentaire du 2 décembre) ?

Aujourd’hui, non seulement Israël peut « empêcher tout transfert d’armes au Hezbollah », mais il se permet aussi d’assassiner ses chefs militaires comme bon lui semble, ce en pleine guerre contre l’Etat islamique. La Russie imagine-t-elle que c’est ainsi que cette guerre va être gagnée ? Et M. Lavrov, qui vient de saluer la publication d’un énième rapport sur le « péril fasciste » qui menacerait l’Europe, ne voit-il pas qu’il y a plus préoccupant pour la politique russe, dans ce qu’elle peut avoir de positif, que ce « péril fasciste » dont il affecte tant d’être inquiet ?

ForumSi

PS : à titre documentaire, nos lecteurs trouveront également ci-dessous une vidéo libanaise consacrée au combattant assassiné.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article