Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

INVASION DE L’EUROPE : IL FAUT DEMANDER DES COMPTES À LA GRANDE-BRETAGNE !

3 Août 2015 , Rédigé par forumsi Publié dans #Halte à l'invasion de l'Europe !

INVASION DE L’EUROPE : IL FAUT DEMANDER DES COMPTES À LA GRANDE-BRETAGNE !

Extrait du Monde daté du 30 juillet 2015 (article de Philippe Bernard, correspondant à Londres) :

« LA FRANCE ET LA GRANDE-BRETAGNE AU BORD DE LA CRISE DIPLOMATIQUE »

« (…) le drame des migrants de Calais prend la dimension d’une crise diplomatique franco-britannique. (…) La tentative d’intrusion des migrants, dans la nuit du 27 juillet à Calais, intervient à un moment où tous les protagonistes ont les nerfs à vif, et les propos de M. Cameron, refusant diplomatiquement de mettre en cause la France, masquent un vif agacement. (…).

La crise intervient (…) au moment où Eurotunnel présente aux Etats la facture de ce qu’elle considère comme son préjudice du fait des intrusions : 9,7 millions d’euros pour le premier trimestre 2015 (…). (…) Theresa May [ministre de l’Intérieur britannique] a annoncé que 7 millions de livres (9,9 millions d’euros) seraient consacrés à sécurisation du terminal côté français. (…).

Un journaliste a demandé à Mme May pourquoi le Royaume-Uni devrait payer pour un problème survenant sur le sol français. ‘’Nous avons des contrôles juxtaposés à la frontière. Nous travaillons ensemble pour régler ces problèmes’’, a esquivé la ministre, oubliant de préciser que ces contrôles sont liés au refus britannique de rejoindre la zone Schengen et que l’attrait du Royaume-Uni pour les migrants est largement lié à l’absence de carte d’identité qui facilite l’emploi illégal à bas coût. »

Le commentaire de ForumSi :

INVASION DE L’EUROPE : IL FAUT DEMANDER DES COMPTES À LA GRANDE-BRETAGNE !

Comme on le sait, la nuit du 27 au 28 juillet a marqué un pic dans la situation proprement démentielle qui est celle de Calais depuis plusieurs mois. D’après un article (« Mort d’un migrant lors d’une nouvelle tentative d’intrusion en masse sur le site d’Eurotunnel ») publié par lemonde.fr, le 29 juillet à 11 heures 40, il y a eu, cette nuit-là, au moins 1 500 tentatives d’intrusion et l’un des « candidats à l’exil » y a trouvé une mort accidentelle. Le même article précise qu’« environ 2 500 à 3 000 migrants sont actuellement présent dans la ville de Calais ».

Comme on le voit, l’ordre républicain règne à Calais ! La République étale avec indécence son impuissance crasse (mais aussi sa complicité, car il y a forcément complicité de la part de nombreux responsables -et pas seulement associatifs- pour qu’une situation aussi ahurissante ait pu se développer…), qui envoie un contingent policier très insuffisant faire face aux « candidats à l’exil », à l’image de ce fonctionnaire courageux qui fait face aux envahisseurs sur la photo que nous avons retenue pour illustrer cet article.

Mais MM. Valls et Cazeneuve, quant à eux, continuent à parader comme si de rien n’était. Le premier appelle « chacun à prendre ses responsabilités », ce qui n’a absolument aucune signification ! Quant au second, il se défausse sur Eurotunnel, comme si c’était à Eurotunnel de maintenir l’ordre en France ! Mais cette tâche n’est-elle pas plutôt celle de M. Cazeneuve et de ses patrons ? N’est-elle pas celle de la lamentable République, qui n’a jamais aussi bien montré à quel point elle était incapable de défendre les Français ?

Quant à rechercher des responsabilités autres que les siennes propres, Cazeneuve ferait bien, plutôt que de s’en prendre à Eurotunnel, de s’intéresser au cas de la Grande-Bretagne. A ce propos, l’article du Monde daté du 30 juillet nous apprend deux choses.

LE SYSTÈME BRITANNIQUE ATTIRE LES SANS-PAPIERS

La première est que les contrôles dont nous nous chargeons pour empêcher les envahisseurs de se rendre au Royaume-Uni « sont liés au refus britannique de rejoindre la zone Schengen ». Qu’est-ce à dire ? Que les accords de Schengen nous obligent à conserver chez nous des gens qui n’ont rien à y faire, alors que le fonctionnement normal d’un système frontalier consiste à empêcher d’entrer ceux que l’on ne souhaite pas recevoir et à laisser sortir sans entrave ceux que l’on ne souhaite pas garder ? C’est le contraire qui est aujourd’hui à l’œuvre : si c’est effectivement une conséquence de Schengen, il convient d’en pulvériser sans attendre la logique perverse, en laissant immédiatement passer tous les « candidats à l’exil » désireux de se rendre en Grande-Bretagne : puisque la zone Schengen est incapable de les empêcher d’entrer, qu’elle les laisse au moins sortir !

Ce d’autant plus que, et nous en venons maintenant au second élément que nous apprend l’article du Monde, « l’attrait du Royaume-Uni pour les migrants est largement lié à l’absence de carte d’identité qui facilite l’emploi illégal à bas coût ». Comment mieux dire que, en facilitant ainsi l’exploitation des travailleurs sans papiers, qui a également pour avantage de peser sur les salaires locaux (ce qui ne peut que plaire aux racailles de la City), le système britannique représente une formidable pompe aspirante pour tous les migrants, lesquels s’imaginent trouver là-bas une situation meilleure que celle qu’ils connaissent chez eux, et ce sans être pénalisés par leur situation de clandestins ? Cette situation n’est pas nouvelle : comment se fait-il que le gouvernement français n’ait jamais demandé de comptes à ce sujet au gouvernement britannique ? Et qu’attend-on pour le faire sans tarder aujourd’hui ?

La lamentable République n’est-elle pas lasse d’être, depuis au moins un siècle, le petit caniche des loges maçonniques anglaises ? N’est-il pas temps d’affirmer, enfin, notre indépendance et de défendre les intérêts de notre peuple ? Un peuple qui, quant à lui, devrait commencer à s’impatienter, car la situation actuelle, caractérisée par une totale impuissance des "autorités", ne peut que s’aggraver si l’on n’inverse pas, par exemple, la logique de Schengen, en laissant librement partir des gens dont l’accumulation a fini par transformer Calais en un véritable cloaque. Ne serait-ce pas le rôle du Front national, qui est, paraît-il, le « parti des patriotes », de lancer une vigoureuse campagne sur ce thème ? Or, le FN est terriblement silencieux : Marine Le Pen est probablement en vacances (« pour la révolution, repassez à la rentrée ! ») et la seule réaction est venue de Marion Maréchal, qui a « twitté » à propos de Calais. Un « tweet », c’est quand même lamentable, compte tenu de la gravité de la situation, surtout quand on est député :

A QUAND UNE MANIF DU FRONT NATIONAL CONTRE L’IMMIGRATIONNISME FORCENÉ ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article