Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

CRISE DE L’ÉLEVAGE FRANÇAIS : UN EFFET COLLATÉRAL DES « SANCTIONS » CONTRE LA RUSSIE ?

23 Juillet 2015 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

CRISE DE L’ÉLEVAGE FRANÇAIS : UN EFFET COLLATÉRAL DES « SANCTIONS » CONTRE LA RUSSIE ?

Le gouvernement a semblé surpris par l’ampleur du mouvement de protestation des éleveurs français auquel on assiste depuis quelques jours. Si quelques barrages routiers ont été levés le 22 juillet, le mouvement reste toujours très déterminé. Comment s’en étonner, alors que le ministre Le Foll, paraît-il en charge de l’agriculture, a reconnu que plus de 20 000 exploitations étaient au bord de la faillite. Ce même Le Foll avait annoncé, il y a quelques jours, qu’il “tirait la sonnette d’alarme” : comme si l’on n’attendait pas autre chose de la part d’un ministre, par exemple une analyse des causes de la crise et la mise en place des mesures capables d’y remédier ! Au lieu de cela, Le Foll annonce des “mesures d’urgence”, c’est-à-dire de quoi calmer un peu les gens, ce sans s’attaquer aux causes profondes de la crise. C’est toujours comme ça avec la République : incapable d’anticiper les événements, elle n’est bonne qu’à calmer temporairement les mécontentements en distibuant ponctuellement quelques subsides.

Les nombreux articles que nous avons pu lire à ce sujet apportent pourtant un éclairage intéressant. Il semble que la crise actuelle soit la conséquence d’un réel problème structurel, dû à ce que nos exploitants se trouvent confronté à la concurrence de certains producteurs, installés en Allemagne en particulier (mais pas nécessairement Allemands), pratiquant un élevage de type industriel et faisant appel, au stade de l’abattage, à une main-d’oeuvre sous payée en provenance de l’Est. En résumé, nos éleveurs ont à faire face à des concurrents pratiquant à la fois le mépris des animaux, celui des travailleurs et également celui des consommateurs, car on peut légitimement s’interroger sur la qualité des viandes ainsi obtenues (les consommateurs allemands semblent d’ailleurs avoir des doutes, chez qui l’on observe actuellement un vaste mouvement en faveur de la nourriture végétarienne). Il s’agit donc d’une concurrence déloyale et qui, surtout, s’effectue au détriment de la qualité des produits livrés au consommateur. Comment se fait-il que les autorités bruxelloises aient pu laisser se développer une telle situation et comment se fait-il que les autorités françaises n’aient pas réagi comme elles auraient dû le faire ? L’explication est-elle à rechercher du côté de l’idéologie libérale débile ou bien du côté de dessous de table perçus par ceux qui auraient dû réagir (on sait combien l’action des lobbies est puissante à Bruxelles...) ?

Voilà pour les causes structurelles. Mais il existe aussi une cause conjoncturelle, qui explique probablement la soudaineté et la violence de la crise actuelle. Cette cause conjoncturelle peut être définie, sans hésitation, comme un effet collatéral des “sanctions” appliquées par l’UE contre la Russie, dans le cadre de leur différend à propos de l’Ukraine. On se souvient en effet que, en réponse à ces sanctions, la Russie avait décidé de frapper d’embargo un certain nombre de produits en provenance de l’Union européenne. Or, il se trouve que, d’après une analyse de la crise diffusée il y a quelques jours à la télévision (peut-être sur i-Télé, mais plus vraisemblablement sur Arte), la viande “industrialisée” produite en Allemagne serait au nombre des importations ainsi frappées d’embargo par la Russie. Ayant ainsi perdu son principal débouché, cette viande s’est retrouvée bloquée sur le marché intérieur de l’UE, où elle est venue concurrencer la production française. Une fois de plus, on constate donc que, comme nous le notions dans notre commentaire du 30 juin, la stupide politique des sanctions, mise en place sous pression américaine, nuit d’abord et avant tout aux intérêts européens et ce sans faire avancer d’un pouce la cause ukrainienne : attend-on d’avoir totalement ruiné l’Europe occidentale pour s’engager dans une autre voie ?

ForumSi

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article