Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

A PROPOS DU FILM « UN FRANÇAIS » : DÉFENDONS NOTRE IDENTITÉ NATIONALE ET EUROPÉENNE !

21 Juin 2015 , Rédigé par forumsi Publié dans #La France aux Français !

A PROPOS DU FILM « UN FRANÇAIS » : DÉFENDONS NOTRE IDENTITÉ NATIONALE ET EUROPÉENNE !

Sorti sur les écrans il y a quelques jours, le film “Un Français” a provoqué une polémique remarquée, tournant, en particulier, autour des “menaces” reçues, nous dit-on, par certains directeurs de salles. Il faut dire que le film en question ne donne pas dans la dentelle, comme le montre la bande-annonce ci-dessous, où l’on trouvera, par exemple, une scène insoutenable au cours de laquelle les skinheads obligent un malheureux Africain à avaler un breuvage visiblement explosif.

“C’est donc ça, les skinheads, et c’est donc ça la droite radicale française”, pensera le spectateur mal informé. Car l’objectif de ce film est, bien évidemment, de provoquer ce type de réaction moutonnière et politiquement correcte. Or, il y avait pourtant bien d’autres éléments à présenter ici qu’une caricature ridicule, tellement outrancière qu’elle se révèlera probablement contre-productive.

“Un Français” était en effet un bon titre, qui aurait pu donner lieu, de la part d’un réalisateur honnête, non pas forcément à une approbation (il ne faut pas trop en demander à ces gens-là !), mais au moins à un essai de compréhension de ce qui fit naître le mouvement skinhead en France.

Le film décrit la “rédemption” de “Marco”, jeune skinhead qui, progressivement, rompt avec le cycle de violence dans lequel il se trouve immergé. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Et de quelle “rédemption” s’agit-il ? Le réalisateur s’est-il demandé une seconde dans quelle situation et dans quel état d’esprit pouvait bien se trouver un jeune prolétaire français des années 80, livré au chômage, ainsi qu’à la tyrannie des bandes ethniques et des trafiquants de drogue, dans des quartiers abandonnés par la lamentable (et, très souvent, complice) police républicaine ?

“LA VIOLENCE AU SERVICE DE LA RAISON !”

Que devait-il faire, ce jeune prolétaire français ? Courber l’échine devant des gens qui n’ont rien à faire en France ? Ou bien relever le défi et montrer qu’il existe encore, dans notre pays, des jeunes Français capables de répondre de manière adaptée à la violence qui leur est faite ? Lui et ses camarades ont choisi la seconde solution, celle que leur commandait leur sens de la justice -car c’est une injustice majeure que d’être traité comme un chien dans son propre pays !

Ce faisant, ils ont laissé parler leur sang, ils ont laissé s’exprimer leurs racines profondes, lesquelles n’ont rien a voir ce soi-disant “judéo-christianisme” dont MM. Rioufol, Moïsi, Cuckierman, Zemmour et Finkielkraut voudraient nous faire croire qu’il serait la substance de notre vieux peuple gallo-romain et germanique, anxieux qu’ils sont de se trouver des bouliers face à une marée migratoire que certains d’entre eux ont si longtemps encouragée, probablement parce qu’elle permettait de peser sur les salaires des Français...

En choisissant de répondre à la violence qui leur était faite, les jeunes skinheads des années 80 ont été violents, eux aussi, mais comment faire autrement face à la terreur ? Leur violence était donc légitime et peut s’apparenter à celle, tout aussi légitime, qui fut celle des Camelots du roi, dès leur création au début du siècle dernier, et que leurs dirigeants définissaient ainsi : “La violence au service de la raison !”

Ajoutons que cette violence légitime des skinheads ne fut jamais haineuse, contrairement à ce qu’affirme le film dont nous parlons : nous défions quiconque de trouver la moindre parole de haine dans les déclarations qui ont pu être faites par leurs chefs de l’époque.

Il n’y a donc rien à renier et il y a certainement beaucoup à retenir de ce que furent et firent ces jeunes prolétaires français, en particulier en cette sombre période où l’Europe, submergée, est ouvertement trahie par ses pseudo-élites. Et tout laisse à penser que l’esprit des années 80 n’est pas mort, mais ne demande qu’à renaître sous des formes qui seront celles que réclame la période actuelle, toujours et plus que jamais pour la défense et le développement de notre identité française et européenne !

ForumSi

PS : pour oublier la pesante bande-annonce du film, nos lecteurs pourront écouter le superbe “Sous les Bombes” (de l’OTAN sur la Serbie, en 1999) du groupe très “skin” Vae Victis, que nous leur proposons également ci-dessous.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article