Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

« CHARLIE HEBDO », FIN DE L’ACTE I : NETANYAHU TRIOMPHE À PARIS

13 Janvier 2015 , Rédigé par forumsi Publié dans #Je ne suis pas Charlie !

« CHARLIE HEBDO », FIN DE L’ACTE I : NETANYAHU TRIOMPHE À PARIS

Extrait du site italien d’information en ligne NoReporter, le 11 janvier 2015 à 1 heure 46 (communiqué de NoReporter) :

« PARIS VAUT BIEN UN CHARLIE…

« A Paris aujourd’hui, défileront également tous ceux qui ont importé les fruits empoisonnés de la terreur djihadiste, c’est-à-dire ceux-là qui ont provoqué et nourri ce même terrorisme. Après la prise de position du faiseur de rois BHL, est maintenant venu le tour de Netanyahu, lequel, s’envolant pour la France, défilera orgueilleusement et aussi un peu…soulagé. Considérant que la vie en Israël devenait de plus en plus dangereuse, toujours plus d’Israéliens s’étaient en effet transférés en France : laquelle aujourd’hui ne leur paraît plus aussi sûre… Ce n’est certes pas le fruit principal qui a ainsi été cueilli, mais il est quand même savoureux. Et, dans le même temps, tous ensemble et passionnément, des Français grégaires s’aperçoivent qu’ils aiment ‘’Big Brother’’, comme à la fin de ‘’1984’’. Et regrettent peut-être aussi d’avoir reconnu la Palestine. »

Traduit de l’italien par ForumSi

Le commentaire de ForumSi :

CHARLIE HEBDO », FIN DE L’ACTE I : NETANYAHU TRIOMPHE À PARIS

Nous n’avons pas l’intention d’en rajouter une couche à propos des ineptes marches “républicaines” d’hier, dont certains gras médias nous disent qu’elles ont rassemblé trois millions de personnes, alors que d’autres, encore plus gras, nous parlent de quatre millions de personnes. Autant dire que ces chiffres ne sont pas sérieux, ce à quoi l’information républicaine nous a habitués depuis les délirants écarts de comptage des manifs contre le mariage homosexuel.

Ce qui est sérieux, par contre, et dont tous les observateurs, même les plus distraits, ont pu s’apercevoir, c’est le comportement triomphal affiché par Netanyahu, non seulement lors du défilé des personnalités, mais aussi à la synagogue de la place des Victoires, où était organisée une cérémonie en hommage aux victimes de l’“Hyper Cacher” de la porte de Vincennes. Accueilli par de vibrants “Bibi ! Bibi !”, le boucher de Gaza écrasait littéralement le malheureux Hollande, pâle et crispé, qui avait cru indispensable de se trouver là (de même que maintes sommités républicaines, à commencer, bien sûr, par les très sionistes Valls et Sarkozy), alors qu’il était hostile, paraît-il, à la venue de Netanyahu.

Dans notre commentaire du 11, nous nous demandions à qui profitaient les crimes terroristes de ces derniers jours : ce qui s’est passé depuis montre que ce n’est certainement pas, à l’évidence, à leurs auteurs directs.

Les victimes de l’“Hyper Cacher” vont être enterrées en Israël, tout comme l’avaient été celles de l’école juive de Toulouse attaquée par Merah. Il reste heureusement en France des gens qui ne se font pas enterrer en Israël, ni ailleurs, mais en France, tout simplement. Il s’agit des Français d’origine française, c’est-à-dire des Français tous court, qui ne sont pas d’origine ceci ou d’origine cela, de confession ceci ou de confession cela, qui souffrent comme les autres, voire plus que les autres, mais avec dignité, des conséquences de la démentielle politique républicaine d’immigrationnisme forcené que notre pays subit depuis des décennies. Eh bien, ces gens-là, les Français, n’intéressent guère le petit monde républicain, qui le lui a fait savoir en lui signifiant que la présence du Front national, pour lequel les Français votent souvent, n’était pas souhaitée lors des défilés de dimanche dernier. Une fois de plus, le peuple français a donc été stigmatisé sur son propre sol !

Si Marine Le Pen a réagi, pour une fois, de façon convenable en face de cet insupportable oukaze d’exclusion, de même qu’elle n’a pas, pour l’instant, commis de réels faux pas en face des actes de terrorisme que nous venons de vivre, son père, quant à lui, est allé plus loin, en mettant en ligne une vidéo que nous présentons à notre tour en fin de ce commentaire, vidéo dans laquelle il affirme qu’il “n’est pas Charlie” : nous conseillons à nos lecteurs de la visionner ; ils auront le sentiment de prendre un grand bol d’air frais !

Cela étant, les questions que pose cette affaire de terrorisme sont loin d’être résolues, dont on peut établir la liste provisoire comme suit :

-que cherchait donc al-Qaïda (et peut-être aussi l’organisation de l’Etat islamique, dont se réclamait Coulibaly) avec ces agressions sanglantes et comment se fait-il qu’elles se produisent maintenant ?

-ont-elles un lien, par exemple, avec la reconnaissance, il y a peu, de l’Etat palestinien par l’Assemblée nationale et le Sénat français (cf. nos articles des 4 et 11 décembre derniers) ;

-quelle était la cible de diversion à laquelle devait s'attaquer Coulibaly le jour de l’attentat contre Charlie hebdo et contre laquelle il n’a pu finalement agir ?

-et enfin, toujours et bien sûr : à qui profite le crime ?

NOUS NE SOMMES PAS CHARLIE, NI DES CHARLOTS ! NOUS EXIGEONS DE SAVOIR À QUI PROFITENT LES CRIMES DU TERRORISME !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article