Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

« CHARLIE HEBDO », DÉBUT DE L’ACTE II : SELON QUE VOUS SEREZ CHARLIE OU DIEUDONNÉ…

18 Janvier 2015 , Rédigé par forumsi Publié dans #Je ne suis pas Charlie !

« CHARLIE HEBDO », DÉBUT DE L’ACTE II : SELON QUE VOUS SEREZ CHARLIE OU DIEUDONNÉ…

Pour l’instant, ce 18 janvier à 22 heures 20, avec 84 279 votants, le sondage du Point que nous avons mis en ligne hier est nettement favorable à Dieudonné : 53,8 % des internautes refusent que l’on porte atteinte à sa liberté d’expression, ce qui montre, une fois de plus, que de nombreux Français, en l’occurrence ceux d’une droite éclairée, ne se laissent pas abrutir par les « Je suis Charlie » et la démentielle campagne de manipulation à laquelle est soumis notre peuple. Revenons-en maintenant au fond de la nouvelle affaire Dieudonné.

Extrait du site italien d’information en ligne NoReporter, le 14 janvier 2015 à 11 heures 57 (communiqué de NoReporter) :

« LA FRANCE DÉFEND LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ET DE CRITIQUE… …

« fondement des valeurs de l’Occident » : le comique Dieudonné arrêté pour une remarque et une illustration

« Mais n’étiez-vous pas tous Charlie ? Mais ne devions-nous pas tous défendre la liberté d’expression, même quand elle est féroce ? Le comique Dieudonné a été arrêté pour ‘’apologie du terrorisme’’, parce qu’il a fait remarquer ce que tout le monde a pu constater dans la vidéo à propos de Coulibaly, c’est-à-dire que ce dernier a été exécuté, et parce qu’il a mis en ligne une illustration sur Charlie hebdo, lui, Dieudonné, que les dessinateurs de Charlie représentaient comme un singe (car ces gens-là décident qui est un ‘’nègre’’ et qui est un ‘’homme de couleur’’), avec une quenelle enfoncée dans le derrière. La satire, dont on nous dit qu’elle n’est pas une dérision désacralisante, mais art et liberté, lorsqu’elle concerne le Christ ou Mahomet, devient, on ne sait pourquoi, ‘’apologie du terrorisme’’ lorsqu’elle est maniée par Dieudonné… N’étions-nous pas tous Charlie ? Ah, non, c’était une coquille, peut-être une faute du correcteur automatique : tous des Charlots ! (…). »

Traduit de l’italien par ForumSi

Le commentaire de ForumSi :

« CHARLIE HEBDO », DÉBUT DE L’ACTE II : SELON QUE VOUS SEREZ CHARLIE OU DIEUDONNÉ…

Qu’a voulu dire Dieudonné avec son “Ce soir, je me sens Charlie Coulibaly” ? Son idée était-elle de manifester son dégoût devant une opération terroriste où les victimes et les assassins n’étaient peut-être, les uns et les autres, que les instruments d’une gigantesque manipulation montée, comme le suggère Jean-Marie Le Pen (cf. le lien reproduit à la suite de ce commentaire), par un ou des services secrets (hypothèse que nous avions formulée dans notre article du 8 janvier, tant sont troublants divers éléments de cette sanglante affaire) ? On ne le saura pas, puisque l’on a, d’emblée, décidé que son propos était une apologie du terrorisme. Tous les prétexte sont bons, en effet, pour persécuter et réprimer Dieudonné (cf. notre série d’articles regroupés sous la rubrique “Dieudonné, Valls et Antoine de Saint-Nicolas). Mais pourquoi donc ? Est-ce parce qu’il lui arrive de se montrer critique à l’encontre de l’une de ces “communautés” dont la “diversité” fait, paraît-il, la “richesse” de la lamentable République, lamentable République qui recueille aujourd’hui les brillants résultats du communautarisme fanatique qu’elle a laissé se développer sur notre sol ?

Toujours est-il que les petits provocateurs irresponsables (et vraisemblablement manipulés) de Charlie hebdo n’ont pas, quant à eux, à craindre la censure, qui viennent d’en remettre une couche en publiant de nouvelles caricatures de Mahomet, déclenchant des manifestations de protestation dans de nombreux pays, en particulier arabes ou africains (par exemple au Niger, où il y a déjà eu 10 morts : valaient-ils moins que ceux de l’“Hyper Cacher” ?). Que recherchent-ils ? N’y a-t-il pas eu suffisamment de morts comme cela ? Et pourquoi cet acharnement contre l’Islam qui, après tout, n’est pas plus stupide que le judaîsme, par exemple ? L’objectif est-il de servir ici la thèse du “choc des civilisations”, chère aux sionistes et aux néo-cons américains ? Dans ce cas, l’objectif visé se rapproche, comme le montrent les manifestations d’hier et d’aujourd’hui dans les pays musulmans. Cela doit réjouir M. Valls, ferme soutien de la politique sioniste, dont le mâle discours à l’Assemblée nationale a, paraît-il, relancé la popularité, en particulier chez les crétins de droite. Mais Hollande, comment se fait-il qu’il ne voie pas le piège qui lui est tendu ? Pourquoi se crispe-t-il dans une ridicule posture de défenseur de la “liberté d’expression” (et celle de Dieudonné, alors ?!), digne du sectarisme dont il avait fait preuve lors de la campagne contre le mariage homosexuel ?

LES QUESTIONS QUE L’ON DOIT SE POSER

Ce qui est clair, en tout cas, c’est que la politique arabe de la France est en lambeaux et que triomphent les thèse sionistes et néo-cons, dont certains doivent espérer que la France va devenir un instrument docile. Et ce qui est tout aussi clair, en conséquence, c’est que cette sanglante affaire sent mauvais, très mauvais, et exige plus que jamais que des réponses soient apportées aux questions suivantes :

1-Que cherchait donc al-Qaïda (et peut-être aussi l’organisation de l’Etat islamique, dont se réclamait Coulibaly) avec ces agressions sanglantes et comment se fait-il qu’elles se produisent maintenant ?

2-Ont-elles un lien, par exemple, avec la reconnaissance, il y a peu, de l’Etat palestinien par l’Assemblée nationale et le Sénat français (cf. nos articles des 4 et 11 décembre derniers) ?

3-Comment se fait-il que, le 7 janvier, lors de l’attaque contre Charlie hebdo, aucun hélicoptère n’ait immédiatement pris l’air, ce qui aurait évité de perdre la trace des agresseurs ?

4-Pourquoi a-t-on perdu une journée entière, celle du 8 janvier, où aucun progrès n’a été réalisé pour retrouver cette trace ? Est-il exact qu’il y a eu, ce jour-là, un phénomène détestable de « guerre des polices », avec transmission de fausses informations aux « collègues » (ceux de la gendarmerie, semble-t-il, en l’occurrence) ?

5-Pourquoi, à l’inverse, les choses se sont-elles si rapidement dénouées le lendemain ? Y a-t-il eu un phénomène d’accélération dû à l’attaque de l’« Hyper Cacher » ?

6-Les services Français avaient-ils été mis au courant, par leurs « amis » américains du stage militaire effectué par Saïd Kouachi au Yémen ?

7-Est-on certain que les dirigeants des mêmes services français soient convaincus qu’ils doivent servir les intérêts de la France et de l’Europe et non ceux d’un quelconque « courageux petit Etat » du Moyen-Orient ?

8-Quelle était la cible de diversion à laquelle devait s'attaquer Coulibaly le jour de l’attentat contre Charlie hebdo et contre laquelle il n’a pu finalement agir ? Saura-t-on s’il s’agissait ou non d’une "cible juive" ?

9-Et enfin, toujours, bien sûr et surtout : à qui profite le crime ?

NOUS NE SOMMES PAS CHARLIE, NI DES CHARLOTS ! NOUS EXIGEONS DE SAVOIR À QUI PROFITE LES CRIMES DU TERRORISME !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article