Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

2 DÉCEMBRE 2014 : L’ASSEMBLÉE NATIONALE FRANÇAISE RECONNAÎT L’ETAT PALESTINIEN

4 Décembre 2014 , Rédigé par forumsi Publié dans #Vive la Palestine !

2 DÉCEMBRE 2014 : L’ASSEMBLÉE NATIONALE FRANÇAISE RECONNAÎT L’ETAT PALESTINIEN

Extrait du site liberation.fr, le 2 décembre 2014 à 18 heures 36 (article de Laure Equy) :

« RECONNAISSANCE D’UN ETAT PALESTINIEN : QUI A VOTÉ QUOI ?

« Une large majorité a adopté la résolution déposée par le PS, avec 339 voix pour et 151 contre.

« Les socialistes rêvaient d’un ''moment d’unité nationale''. Leur résolution n’a pas fait consensus, mais a été adoptée à une large majorité, ce mardi, par les députés : 339 ont voté pour, 151 contre, 16 se sont abstenus et 68 n’ont pas pris part au vote.

Debout, les députés de gauche ont longuement applaudi l’adoption du texte, tandis que la droite quittait un hémicycle bien plus garni que vendredi dernier, où seuls une cinquantaine de parlementaires avaient assisté au débat.

Après le vote des Parlements britannique et espagnol et le geste de la Suède en octobre, les parlementaires français ont donc à leur tour fait un premier pas vers la reconnaissance de l’Etat de Palestine. Un premier pas très symbolique, puisque la résolution, sans valeur contraignante, n’engage en rien l’exécutif. (…).

Parmi les députés PS, seul un (René Rouquet) a voté contre et cinq se sont abstenus, dont Armand Jung, président du groupe d’amitié France-Israël et François Pupponi, député-maire de Sarcelles.

Le groupe UMP sur la ligne de Sarkozy

Au sein du groupe UMP, la grande majorité a suivi la consigne et voté contre (136), comme Luc Chatel, Laurent Wauquiez ou NKM. Les très pro-israéliens Hervé Mariton, Claude Goasguen, Christian Estrosi, se sont évidemment opposés au texte, le maire de Nice condamnant ''un choix honteux et indigne'' de la majorité de gauche. Une ligne en accord avec celle du nouveau chef du parti, Nicolas Sarkozy, qu’il a lui-même exprimée, ce mardi matin en réunion de groupe, devant les députés. ''Il a évidemment contribué'' à cette décision de voter contre, a jugé Christian Jacob. Son groupe s’est durci, ces dernières semaines, sur la reconnaissance de la Palestine, alors qu’il avait d’abord envisagé de ne pas participer au vote. Ce qu’ont fait 48 députés (dont François Fillon et Valérie Pécresse). Ils ont tout de même été neuf à approuver le texte, dont Nicole Ameline, Bérengère Poletti et Jacques Myard (…).

Les centristes qui avaient la liberté de vote se sont divisés: quatre ont voté pour, 14 contre, notamment Jean-Christophe Fromantin, Meyer Habib, député des Français de l’étranger dont la circonscription englobe Israël, Jean-Christophe Lagarde et le président du groupe, Philippe Vigier.

La résolution a, à l’inverse, fait le plein des voix auprès des députés EE-LV et du Front de gauche. Le communiste François Asensi - dont le groupe GDR avait déjà déposé une vingtaine de textes appelant à la reconnaissance de la Palestine - a applaudi un ''vote devant l’histoire, de justice et de paix'' et rappelé le ''droit des peuples à disposer d’eux-mêmes''. (…) Les radicaux de gauche soit n’ont pas pris part au vote, soit ont voté pour, ''même s’ils ont exprimé des réserves sur la procédure, le choix du moment, les nuances'', a précisé leur orateur, Paul Giacobbi. Comme son collègue Gilbert Collard, la députée FN Marion Maréchal-Le Pen s’est finalement abstenue, après avoir pourtant annoncé qu’elle approuverait le texte parce qu’il «donnera[it] des droits et des devoirs pour lutter contre le terrorisme».

Les sénateurs se prononceront, eux, sur une résolution similaire, le 11 décembre. »

Le commentaire de ForumSi :

2 DÉCEMBRE 2014 : L’ASSEMBLÉE NATIONALE FRANÇAISE RECONNAÎT L’ETAT PALESTINIEN

Dans notre article du 30 novembre, nous nous réjouissons de l’intelligence politique de cette droite française éclairée qui, répondant à un sondage destiné aux internautes du Figaro, avait nettement voté en faveur de la reconnaissance de l’Etat palestinien.

Le vote intervenu mardi à l’Assemblée nationale montre que cette droite éclairée n’est, comme on pouvait s’y attendre, absolument pas représentée au sein de la pseudo-droite de ladite Assemblée, en particulier par la ridicule UMP, dont les députés, fraîchement repris en main par l’insupportable Sarkozy, ont massivement voté contre la résolution prônant cette reconnaissance.

On notera ainsi que le très triste Mariton ne s’est pas comporté autrement que le pitre sioniste Goasguen, oubliant ainsi, semble-t-il, qu’il disposait, en votant pour la résolution, de la possibilité de répondre à ceux qui ont récemment confirmé le bien-fondé de la légalisation de l’avortement, ce crime contre la nation promu par Mme Veil -une légalisation à laquelle Mariton est très vraisemblablement hostile...Quelques députés UMP ont néanmoins essayé de sauver le peu d’honneur restant à cette formation, au nombre desquels, il faudra s’en souvenir, Jacques Myard, député des Yvelines.

La plupart des autres se sont lamentablement ralliés aux ordres de Sarkozy qui, à peine revenu à la tête de l’UMP, lui donne sans attendre une orientation systématiquement favorable aux intérêts sionistes. Pour ceux qui en auraient douté, il est ainsi prouvé que le soutien inconditionnel à Israël reste, plus que jamais, l’axe de ce qui sert de pensée à Sarkozy en matière politique étrangère (cf., par exemple, notre commentaire du 29 septembre 2011).

LE FRONT NATIONAL VA-T-IL RESSEMBLER À LA CORÉE DU NORD ?

Quant à la droite dite “nationale”, elle n’a guère fait mieux que l’UMP, puisque se sont abstenu, non seulement l’antifasciste Collard (après avoir laissé entendre qu’il irait même jusqu’à voter contre la résolution), ce qui n’est certes pas une surprise, mais également Marion Maréchal-Le Pen, alors que cette dernière avait affirmé son intention de voter “oui” à la reconnaissance de l’Etat palestinien.

Marion Maréchal-Le Pen est la personnalité qui monte au FN, comme l’ont montré les suffrages en sa faveur lors du congrès du Front qui s’est tenu en fin de semaine dernière : après le grand-père et la fille, nous avons donc la petite-fille, dont le mari laisse d’ailleurs entendre qu’il pourrait être intéressé par la politique. Tout ceci commence à faire très “Corée du Nord” et à déclencher des sourires ironiques : or, ce n’est certainement pas en déclenchant des sourires ironiques que l’on donne cette image de sérieux que l’on attend de ceux qui prétendent gouverner l’Etat...

Mais revenons à l’abstention de Marion Maréchal, dont on dit qu’elle est de sensibilité maurrassienne et lectrice attentive de Jacques Bainville. A-t-elle été normalisée et dédiabolisée par sa tante, tout comme l’a été très rapidement le très décevant Chauprade ? Cette ravissante jeune femme devrait, dans ce cas, se reprendre, affirmer son indépendance et se souvenir que Charles Maurras n’avait pas pour habitude de se prosterner devant le premier sioniste venu !

Quant à nous, nous n’omettrons pas, en l’état actuel, de rappeler la question désormais habituelle :

LES NATIONALISTES FRANÇAIS QUI SOUTIENNENT MARINE LE PEN N’ONT-ILS PAS LE SENTIMENT D’AVOIR AFFAIRE À UNE ESCROQUERIE ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article