Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

SYRIE : POUR VAINCRE L’ETAT ISLAMIQUE, IL FAUT SOUTENIR LE PRÉSIDENT ASSAD !

30 Septembre 2014 , Rédigé par forumsi Publié dans #Après la Libye - à qui le tour

SYRIE : POUR VAINCRE L’ETAT ISLAMIQUE, IL FAUT SOUTENIR LE PRÉSIDENT ASSAD !

Le petit article dont nous présentons ci-dessous les extraits les plus significatifs nous avait échappé. C’est donc avec quelques jours de retard que nous en faisons le commentaire, quelques jours qui comptent peu, tant l’information donnée par cet article est du plus haut intérêt.

Extrait du Figaro daté des 13 et 14 septembre 2014 :

« SYRIE : DJIHADISTES ET REBELLES S’ACCORDENT

« Les insurgés et les djihadistes de l’Etat islamique (EI) ont enterré la hache de guerre au sud de Damas au terme d’un accord, le premier du genre depuis le début des hostilités entre eux au début de l’année. (…) Selon les termes de l’accord, ‘’les deux parties respectent une trêve (…) car elles considèrent que le principal ennemi est le régime noussaïri’’, terme péjoratif pour désigner les alaouites, secte dont est issu Bachar el-Assad (…). Si ce genre d’accord se renouvelait, il embarrasserait l’opposition modérée face à ses soutiens internationaux, au moment où ceux-ci mettent au point une coalition militaire contre les djihadistes en Irak, mais aussi en Syrie. »

Le commentaire de ForumSi :

SYRIE : POUR VAINCRE L’ETAT ISLAMIQUE, IL FAUT SOUTENIR LE PRÉSIDENT ASSAD !

Dans notre communiqué du 12 septembre, nous indiquions qu’il nous paraissait totalement insensé, de la part d’Obama (que l’on a connu mieux inspiré, mais cette époque-là semble révolue, tout comme celle où Poutine menait une politique de paix intelligente : les deux hommes n’auraient-ils pas cédé aux mêmes forces financières et communautaires ?), d’envisager de remettre des armes aux rebelles de l’ASL, sous le prétexte que cela leur permettrait de lutter efficacement, en Syrie, contre l’Etat islamique, Etat islamique que la propagande atlantiste vient de rebaptiser « Daech » (acronyme d’ « Etat islamique » en arabe), sans doute pour faire comprendre aux opinions publiques que cette grosse organisation terroriste brusquement sortie du néant n’est pas un « Etat » comme les autres (ce que lesdites opinions publiques avaient parfaitement compris, sans attendre les laborieuses explications données par Fabius après le grotesque « sommet » organisé le 15 septembre à Paris pour mettre en place les moyens devant, paraît-il, permettre de vaincre « Daech »).

Notre réaction au projet d’Obama d’armer les rebelles syriens se fondait sur cette constatation que, compte tenu de la totale inefficacité militaire de ces derniers, les armes fournies par les Américains risquaient fort de se retrouver, en définitive, aux mains de l’Etat islamique, après une énième déroute de l’ASL en face de celui-ci. L’article du Figaro dont nous publions des extraits ci-dessus apporte des torrents d’eau à notre moulin. En effet, non seulement les rebelles syriens n’ont pas l’intention de combattre l’EI, mais de plus, ils viennent de conclure avec lui un accord pour lutter contre l’ennemi commun : le régime syrien légitime de Bachar el-Assad. Alors, une conclusion s’impose, très logiquement : si l’on veut combattre, en Syrie, les menées de l’Etat islamique, il faut soutenir le président Assad, qui est le seul à mener ce combat. Et ceux qui ne soutiennent pas cette ligne-là sont les complices objectifs de l’EI, des complices dont on doit se demander si l’objectif réel n’est pas, sous le couvert d’une aide aux rebelles syriens, de remettre les pieds en Syrie pour abattre le régime baasiste, les sionistes et leurs valets étant coutumiers de ce type de manœuvre tordue. On rappellera, en effet, que les atlantistes -les Hollande et autres Fabius en particulier, ainsi que leurs inspirateurs sionistes - n’ont guère apprécié de devoir abandonner leur projet d’agression contre la Syrie, lorsque cette dernière a décidé de détruire ses stocks de gaz de combat (cf. notre article du 29 septembre 2013). Il convient donc d’être particulièrement vigilant sur ce point et de contrer une manœuvre éventuelle visant le régime syrien en ne retenant qu’un seul mot d’ordre :

CONTRE LES TERRORISTES DE « DAECH », SOUTENONS LA SYRIE DU PRÉSIDENT ASSAD !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article