Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

FABIENNE, LA JEUNE INSTITUTRICE D’ALBI, NOUVELLE VICTIME D’UNE POLITIQUE DÉMENTIELLE

6 Juillet 2014 , Rédigé par forumsi Publié dans #La République patauge dans le crime

FABIENNE, LA JEUNE INSTITUTRICE D’ALBI, NOUVELLE VICTIME D’UNE POLITIQUE DÉMENTIELLE

Nous reproduisons ci-dessous les passages les plus importants de l’article du figaro.fr que nous évoquions dans notre communiqué du 5 juillet.

Extrait du site lefigaro.fr, le 4 juillet 2014 à 13 heures 34 (source AFP) :

« ALBI : UNE ENSEIGNANTE POIGNARDÉE À MORT PAR LA MÈRE D’UN ÉLÈVE

« Une enseignante à Albi a été poignardée à mort par la mère d'un élève, a appris l'AFP de source proche de l'enquête. "Ce matin, une maman est arrivée avec un couteau et a poignardé devant les enfants une enseignante âgée de 34 ans pour une raison que l'enquête déterminera", a déclaré M. Derens à une correspondante de l'AFP. "Quand je suis arrivé sur les lieux, on essayait de la ranimer. Elle était en arrêt cardiaque dans sa classe", a précisé le procureur. Les faits se sont déroulés à l'ouverture des classes dans l'école primaire publique Edouard Herriot, qui accueille selon le site internet de la ville d'Albi 284 enfants en maternelle et primaire. (…).

(…) Selon des informations de RTL, la mère d'élève, Rachida, âgée de 47 ans, était déjà connue des services de police pour délaissement d'un mineur de 15 ans et non-signalement de disparition de mineur pour empêcher ou retarder les recherches (…). Grièvement blessée, la victime est morte peu avant 11 heures. D'après BFMTV, la mère d'élève, avant de poignarder l'institutrice, aurait crié : "Je ne suis pas une voleuse". "Cette mère de famille avait déjà des problèmes psychologiques", rapporte le président de section académique du SNALC Jean-François Berthelot à I>Télé.

La suspecte a ensuite pris la fuite, avant d'être interpellée par la police 20 minutes plus tard. Elle est en garde à vue. Le ministre de l'Éducation Benoît Hamon se rend actuellement sur place. "Il est profondément choqué par ce crime qui endeuille cette fin d'année scolaire. Ce drame confirme la nécessité de lutter contre les violences dans et autour de l'école, de protéger l'école, les enseignants et les élèves", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Education Nationale. Le président de la République François Hollande a déploré un "drame abominable". (…). »

Le commentaire de ForumSi :

FABIENNE, LA JEUNE INSTITUTRICE D’ALBI, NOUVELLE VICTIME D’UNE POLITIQUE DÉMENTIELLE

Dans notre communiqué daté du 5, nous indiquions que curieusement, le prénom de la meurtrière, Rachida, qui figurait dans l’article du figaro.fr dont nous reproduisons des extraits ci-dessus, article publié très rapidement après les faits, avait disparu des informations diffusées ensuite, où l’on pouvait lire que la criminelle était « d’origine espagnole » ! Mais il semble que le mur de mensonge que les gros médias politiquement corrects tentaient ainsi d’établir n’ait pas tenu longtemps. Les sectaires immigrationnistes et les maniaques du soi-disant antiracisme ont été, semble-t-il, obligés de rétablir la vérité de l’information. « Rachida » est donc revenue, dont on nous dit maintenant que, si elle est de nationalité espagnole, elle est aussi d’origine marocaine.

Ainsi admet-on que la jeune et sympathique Fabienne Terral-Calmès, institutrice de 34 ans et mère de deux enfants, est bel et bien tombée sous les coups de couteau de « Rachida » ! Et l’on a honte pour leurs auteurs, lorsque l’on prend connaissance des pitoyables et mécaniques déclarations de MM. Hamon et Hollande à propos de cette terrible affaire. Car ces gens-là, ainsi que les vertueux républicains qui les ont précédés à la tête de l’Etat et au gouvernement, sont les premiers responsables de ce crime. En effet, sans la politique démentielle d’immigrationnisme forcené que nous subissons depuis des décennies, la jeune Fabienne pourrait encore s’occuper des enfants dont elle avait la charge, puisque ses pas n’auraient probablement jamais croisé ceux de la criminelle qui l’a poignardée à mort.

Combien faudra-t-il encore de meurtres, de règlements de compte, d’overdoses, de viols, de rackets, de vols, d’agressions et d’injures pour que cette politique démentielle cesse enfin ? Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour que l’impuissance -quand ce n’est pas la complaisance- républicaine, une impuissance dont la plus grande partie des populations immigrées pâtit d’ailleurs autant que les Français eux-mêmes, cède enfin la place à la seule qui vaille, celle de l’inversion des flux migratoires ?

Comme nos lecteurs le savent, nous sommes, à ForumSi, des défenseurs résolus de la cause arabe -et en particulier de la cause palestinienne- parce que cette cause est juste et que des relations internationales équilibrées ne peuvent tolérer l’injustice. Notre démarche politique n’a donc rien à voir avec de quelconques préjugés raciaux : elle répond à une exigence de justice. Et c’est également au nom de la justice que nous exigeons que notre peuple puisse vivre en sécurité dans son pays, une sécurité que l’impuissance et la complaisance républicaines vis-à-vis de bandes ethniques et de dangereux individus déracinés sont totalement incapables de lui assurer.

Oui, combien de temps faudra-t-il attendre pour que la République soi-disant « française » s’oriente enfin dans la bonne direction ? Un temps infini, à notre avis, car l’expérience a amplement montré qu’il n’y a rien à attendre de la République, que cela soit dans le domaine de la sécurité ou sur d’autres plans, également vitaux pour l’avenir de notre nation et de notre peuple. Après bien d’autres événements tragiques, la mort de la jeune Fabienne montre que, une fois de plus, c’est le problème de la reconstruction d’un Etat digne de ce nom qui est à nouveau posé, étant précisé que, en attendant cette reconstruction, il ne serait pas illégitime que les Français se dotent, par eux-mêmes, des moyens d’assurer ce minimum de sécurité que la République est incapable de leur garantir :

POUR LA DÉFENSE ET L’AVENIR DE NOTRE PEUPLE, IL FAUT RECONSTRUIRE L’ÉTAT FRANÇAIS !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article