Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

PREMIER TOUR DES MUNICIPALES : À VÉNISSIEUX, LES « DISSOUS » RELÈVENT LA TÊTE

25 Mars 2014 , Rédigé par forumsi Publié dans #Municipales 2014 : une "quenelle" pour la République !

PREMIER TOUR DES MUNICIPALES : À VÉNISSIEUX, LES « DISSOUS » RELÈVENT LA TÊTE

Extrait du Monde daté du 25 mars 2014 :

« A VÉNISSIEUX, L’EXTRÊME DROITE RADICALE AU SECOND TOUR

« A Vénissieux (Rhône), la liste d’Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac parvient à se maintenir au second tour, avec 11,5 % des voix. Tous deux sont d’anciens élus FN exclus en 2011, le premier pour avoir tenu des propos antisémites, le second pour avoir posé sur une photo, diffusée sur Internet, devant un drapeau à croix gammée en faisant le salut nazi. MM. Benedetti et Gabriac, tout en étant au FN, étaient des cadres dirigeants de l'Œuvre française, groupuscule antisémite et pétainiste dissous à l’été 2013. Le FN n’a pas réussi à présenter de liste dans cette ville de 60 000 habitants, faute de militants ».

Le commentaire de ForumSi :

PREMIER TOUR DES MUNICIPALES : À VÉNISSIEUX, LES « DISSOUS » RELÈVENT LA TÊTE

Dans notre commentaire du 2 août 2013, nous avions évoqué la scandaleuse dissolution de L’Œuvre française et des Jeunesses nationalistes, dissolution voulue par Valls, soi-disant en réponse à la mort, très largement accidentelle, de Clément Méric, mort à laquelle ces deux organisations étaient totalement étrangères. En se présentant à Vénissieux, les deux ex-dirigeants de ces organisations dissoutes ont montré qu’ils avaient la ferme intention de relever la tête ; et ils ont eu bien raison de le faire, si l’on en croit le cahier de résultats des Municipales joint au Monde daté du 25 mars. En ce qui concerne les listes qui peuvent se maintenir au second tour à Vénissieux, ce cahier donne en effet les indications suivantes :

« -FG (Picard) : 3 763 (30,72)

« -Div. d. (Girard) : 2 698 (22,03)

« -PS (Ben Khalifa) : 1 934 (15,79)

« -FN (Benedetti) : 1 408 (11,49) ».

C’est évidemment par erreur que Le Monde attribue l’étiquette FN à la liste Benedetti, celui-ci ayant été exclu du parti de Marine Le Pen, tout comme Gabriac. Et c’est justement ça, à notre avis, qui est intéressant. Avec ses 1 408 voix, la liste Benedetti obtient un résultat tout à fait honorable, tout en ne faisant pas partie des candidats populistes « dédiabolisés » présentés par le FN. Les « informations » données par Le Monde à propos des deux principaux candidats de cette liste donnent le ton de ce qu’a dû être la campagne de dénigrement à laquelle ils ont très certainement été confrontés, campagne qui ne les a donc pas empêchés de réaliser un résultat pleinement satisfaisant et de pouvoir se maintenir au second tour. Voilà qui confirme de façon éclatante que les Français ne craignent plus de voter pour l’extrême droite, y compris lorsque celle-ci est représentée par d’authentiques nationalistes et non plus par des épouvantails populistes finalement peu gênants pour ceux qui manipulent la politique républicaine. Il y a là un phénomène relativement nouveau dont on n’a pas fini de mesurer toutes les conséquences.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article