Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

« JOUR DE COLÈRE » : RIOUFOL N’EST PAS CONTENT…

1 Février 2014 , Rédigé par forumsi Publié dans #Jour de colère

« JOUR DE COLÈRE » : RIOUFOL N’EST PAS CONTENT…

Extrait du Figaro du 31 janvier 2014 (le bloc-notes d’Ivan Rioufol) :

« HOLLANDE REND SA PRÉSIDENCE RÉVOLTANTE

« (…) La colère française n’en finit pas de croître contre le pouvoir qui, bien qu’averti de l’exaspération de la société, se comporte en despote et en pyromane. Aucune promesse n’est plus crédible, ni aucun démenti. Quand Vincent Peillon assure, mardi, que seule ‘’l’égalité fille-garçon’’ est enseignée à l’école et non la théorie du genre, comme s’en inquiètent des parents d’élèves, le ministre de l’Education, qui veut ‘’arracher les enfants à leurs déterminismes’’, bricole la vérité. C’est bien l’école primaire qui, au prétexte de ‘’lutter contre l’homophobie’’, fait lire ‘’Papa porte une robe’’ ou ‘’Jean a deux mamans’’, afin de ‘’déconstruire’’ les genres. Les ‘’progressistes’’, qui dénoncent des ‘’délires’’, n’auraient-ils qu’une vague conscience des conséquences de leurs marottes ? « (…)

Le moindre faux pas avait été épié par la maréchaussée médiatique tout au long des massives démonstrations de force de l’an passé, quitte à ce que la police suscite des troubles par ses provocations. Aussi est-ce un cadeau inespéré qui a été offert aux comités d’épuration, dimanche à Paris, par le désorganisé et peu regardant ‘’Jour de colère’’, qui a rassemblé environ 30 000 indignés de tous bords, noyautés par des groupes extrémistes et antisémites. ‘’Juif, la France n’est pas à toi’’, ‘’CRS, police des juifs !’’, ‘’Mort aux sionistes’’, auront été parmi les slogans préférés, notamment par des amis musulmans ou d’extrême droite de Dieudonné et Alain Soral (…)».

Le commentaire de ForumSi :

« JOUR DE COLÈRE » : RIOUFOL N’EST PAS CONTENT…

Cela fait plusieurs mois que nous alertons nos lecteurs sur les manœuvres d’entrisme, au sein de l’extrême droite européenne, de réseaux sionistes et néo-conservateurs, dont l’objectif est de transformer des mouvements authentiquement nationalistes, à l’origine, en formations populistes orientées, non plus contre l’immigration, mais contre l’Islam, ce qui en fait des auxiliaires zélés de la politique sioniste et néo-conservatrice du « choc des civilisations ». Cette transformation s’opère au travers de cures de « dédiabolisation », bien entendu conseillées et pilotées par les réseaux mentionnés plus haut. Dans notre commentaire du 13 décembre dernier concernant les curieux « nationalistes » de Svoboda, nous notions que ce mouvement ukrainien avait ainsi suivi une cure de dédiabolisation assez semblable à celles que subirent, en France, le Bloc identitaire et, sous la houlette de Marine Le Pen, le Front national, ou encore l’English Defence League en Grande-Bretagne (cf. notre commentaire du 15 août dernier), le Vlaams Belang en Belgique et le FPÖ en Autriche (cf. notre commentaire du 25 octobre).

Dans le cas de la France, l’objectif de cette manœuvre est, à l’évidence, de transformer les militants nationalistes en une troupe prête à servir et à défendre la communauté, qui s’estime menacée par les populations immigrées venues des pays arabes. De nombreux nationalistes français ne sont pas dupes, toutefois, qui font d’ailleurs remarquer que la communauté n’a jamais été très critique, c’est le moins que l’on puisse dire, à l’égard de la démentielle politique d’immigrationnisme forcené que subit le peuple français depuis des décennies. Il reste que, jusqu’à ces derniers jours, ladite manœuvre se déroulait de façon à peu près satisfaisante pour ses instigateurs. Dans ce dispositif, le sinistre Ivan Rioufol joue la petite partition qui lui a été confiée, laquelle consiste à répéter ad nauseam que tous les malheurs de la France viennent de l’Islam, que les « judéo-chrétiens » doivent s’unir derrière la communauté et que le salut et l’exemple ne peuvent venir que d’Israël. On notera l’insistance qu’ont ces gens-là, depuis quelques années, à parler de « judéo-christianisme » et non plus de « christianisme » : l’objectif de cet enrichissement sémantique est évidemment parfaitement clair, qui consiste à faire croire aux chrétiens qu’ils ne peuvent qu’être solidaires de la communauté et ne peuvent qu’être des adversaires irréductibles de l’Islam.

Or, toute cette belle construction, qui s’était déjà fragilisée avec l’affaire Dieudonné (cf. notre série de communiqués, commentaires et articles regroupés sous la rubrique « Dieudonné, Valls et Antoine de Saint-Nicolas), a littéralement volé en éclats lors du Jour de colère du 26 janvier (dont Rioufol devrait au moins reconnaître le sens de l’humour, particulièrement éclatant sur la photo ci-dessus), où l’on a vu défiler, les uns à la suite des autres, des nationalistes et des immigrés que les réseaux sionistes et néo-conservateurs pensaient avoir programmés pour se battre les uns contre les autres. Ce phénomène montre que l’on ne programme pas les gens aussi facilement que cela, ce qui est une excellente nouvelle ; il montre également que la conscience politique des manifestants du 26 janvier a atteint -en particulier dans le cas des nationalistes français- un niveau très largement supérieur à celui de bien d’autres catégories du spectre politique, ce qui est plus encore qu’une excellente nouvelle ! On notera, pour terminer, que ce haut niveau de conscience politique s’est également manifesté, quelques jours plus tard, dans le cadre de la campagne contre la « théorie du genre » à l’école. Rioufol s’inquiète à juste titre de la diffusion de ladite théorie. Mais qui a donc averti l’opinion publique à ce sujet, si ce n’est une immigrée « musulmane », Farida Belghoul (en compagnie de Christine Boutin sur la photo ci-dessous), proche de Dieudonné et de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral ? Dans cette affaire, on retrouve donc la même conjonction que lors du Jour de colère et l’on comprend, par conséquent, que Rioufol n’ait pas félicité Mme Belghoul pour sa salutaire initiative : il a dû s’étrangler d’indignation, une fois de plus, de même que Finkielkraut a dû réagir par l’une de ces avalanches de grimaces dont il a le secret. Décidément, tout ceci est fort réjouissant !

« JOUR DE COLÈRE » : RIOUFOL N’EST PAS CONTENT…

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article