Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

SYRIE : LE GOUVERNEMENT « FRANÇAIS » PROTÈGE LE RETOUR DES DJIHADISTES !

27 Janvier 2014 , Rédigé par forumsi Publié dans #Après la Libye - à qui le tour

SYRIE : LE GOUVERNEMENT « FRANÇAIS » PROTÈGE LE RETOUR DES DJIHADISTES !

Extrait du Figaro des 25 et 26 janvier 2014 :

« MARSAUD : ‘’IL FAUT LEUR RETIRER LA NATIONALITÉ FRANÇAISE’’

« Selon nos services de renseignements, assure Alain Marsaud, député et ancien juge antiterroriste, il apparaît qu'il est impossible de mettre en œuvre quelque mesure coercitive que ce soit ou procédure pénale à l'encontre des djihadistes de nationalité française s'étant rendus en Syrie pour mener des actions violentes. En effet, lorsque ces djihadistes reviennent en France, ils ne peuvent être interpellés, mis en garde à vue, ni éventuellement mis en examen, car il est considéré qu'ils agissent dans le cadre d'une action, certes violente, mais dans la droite ligne de la diplomatie française. Ils sont en quelque sorte des “collaborateurs occasionnels du service public”. Malgré ma demande, la ministre de la Justice refuse de modifier la législation. Le gouvernement britannique vient d'annoncer qu'il retirerait la nationalité britannique à ces djihadistes qui possèdent la double nationalité. Le ministre de l'Intérieur pourrait démontrer sa réelle détermination en prenant une mesure identique ».

Le commentaire de ForumSi :

SYRIE : LE GOUVERNEMENT « FRANÇAIS » PROTÈGE LE RETOUR DES DJIHADISTES !

Il y a quelques jours, l’insupportable Valls, s’occupant pour une fois d’autre chose que de persécuter Dieudonné, faisait part de sa préoccupation concernant le retour en France des djihadistes engagés en Syrie. Une fois de plus, cette « préoccupation » n’était que de la communication destinée aux crétins qui pensent que Valls est un « grand » ministre de l’Intérieur. Le député Marsaud nous apprend en effet que, non contents d’armer les insurgés obscurantistes (cf. notre communiqué du 20 septembre 2013), ceux qui prétendent nous gouverner en sont également arrivés à considérer les djihadistes venus de France pour se livrer au terrorisme en Syrie comme des serviteurs de la diplomatie « française » !

M. Marsaud devrait pousser sa réflexion plus avant et se demander en quoi le fait de soutenir des terroristes en Syrie peut apporter quoi que ce soit à la défense légitime des intérêts français et européens. Il découvrirait alors que ces intérêts ne sont nullement en cause et en viendrait donc à se poser une autre question : mais quels intérêts sert donc la France dans l’affaire syrienne ? A cette nouvelle question, il n’y a que deux réponses possibles : les intérêts servis par le gouvernement soi-disant « français » sont soit ceux de l’Arabie séoudite (le Qatar étant désormais sur la touche), soit ceux d’Israël, qui veut abattre Assad pour affaiblir l’Iran (cf. notre commentaire du 13 octobre 2012).

La France n’ayant pas, historiquement, à l’inverse des Etats-Unis, de relations suivies avec les Séoudiens, c’est la seconde hypothèse qui, comme nous le soulignons régulièrement sous la rubrique « Après la Libye, à qui le tour ? », est la seule à pouvoir être valablement retenue. Et c’est cette seule hypothèse de la soumission du gouvernement « français » aux intérêts sionistes qui explique que Fabius ait délibérément tenté de saboter l’initiative russe concernant les gaz de combat en Syrie (cf. notre communiqué du 11 septembre 2013) et la négociation sur le nucléaire iranien (cf. notre commentaire du 16 novembre 2013), deux sujets sur lesquels Israël avait adopté une position totalement belliciste.

Il apparaît donc clairement que Hollande et son gouvernement ont ici, comme dans d’autres domaines, des positions qui n’ont aucun rapport avec la défense des intérêts français et européens, ce qui est absolument inadmissible :

EXIGEONS QUE LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE FRANÇAISE CESSE SON INFÉODATION À ISRAËL POUR NE SERVIR QUE LES SEULS INTÉRÊTS FRANÇAIS ET EUROPÉNS !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article