Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

UKRAINE : APRÈS LA PROVOCATION, À KIEV, DU SIONISTE ET NÉO-CONSERVATEUR AMÉRICAIN JOHN MC CAIN…

19 Décembre 2013 , Rédigé par forumsi Publié dans #La crise ukrainienne depuis fin 2013

UKRAINE : APRÈS LA PROVOCATION, À KIEV, DU SIONISTE ET NÉO-CONSERVATEUR AMÉRICAIN JOHN MC CAIN…

Extrait du site courrierinternational.com, le 16 décembre 2013 à 13 heures :

« UKRAINE-VISITE DE JOHN MC CAIN À KIEV : UNE VENGEANCE CONTRE LA RUSSIE ?

« (…) La situation ne s'est pas calmée pendant le week-end dans les rues de Kiev. Le dimanche 15 décembre, on signalait la présence de près de 200 000 manifestants dans la capitale. Ces derniers continuent de réclamer la démission du président Viktor Ianoukovitch – qui doit se rendre à Moscou le mardi 17 – et exigent que l'Ukraine ne fasse plus partie de la sphère d'influence russe.

Or, profitant du fait que des politiciens occidentaux – dont l'encombrant sénateur américain John McCain – sont venus récemment s'afficher à Maïdan [la place de l'Indépendance, à Kiev], le quotidien Kievski Telegraf, proche du pouvoir, pense avoir trouvé une explication aux événements : "L'Occident continue de chercher à imposer son contrôle à l'Ukraine." Ces manœuvres constitueraient également une "vengeance" à l'encontre de la Russie pour le rôle qu'elle joue dans la guerre civile en Syrie.

Le résultat ? D'après Alexeï Pouchkov, député à la Douma [le Parlement russe] cité par le quotidien, les "représentants de l'Union européenne et des Etats-Unis sont directement impliqués dans le bras de fer politique en Ukraine. [...] Veulent-ils y établir un nouveau régime colonial ?" Vision outrageusement prorusse, certes, mais la venue de McCain ne pouvait que jeter de l'huile sur le feu ».

Le commentaire de ForumSi :

UKRAINE : APRÈS LA PROVOCATION, À KIEV, DU SIONISTE ET NÉO-CONSERVATEUR AMÉRICAIN JOHN MC CAIN…

Dans notre article du 6, nous indiquions que, à notre sens, l’actuel mouvement de contestation en Ukraine n’avait rien de spontané, mais était dû à des manœuvres des réseaux sionistes et néo-conservateurs américains, désireux de provoquer ainsi une crise entre l’Union européenne et la Russie. Et dans notre commentaire du 13, nous nous intéressions au triste rôle joué, dans cette affaire, par les soi-disant « nationalistes » de Svoboda, qui apparaissent comme des auxiliaires zélés de la campagne antirusse, et donc anti-européenne, mise au point et pilotée par les gnomes de Wall Street.

L’intervention du sioniste et néo-conservateur américain John Mc Cain venant, lors du rassemblement du dimanche 15 à Kiev, exciter les manifestants contre la Fédération de Russie et les exhortant à réclamer un rattachement à l’Union européenne afin d’alimenter une tension artificielle entre l’UE et la Russie, confirme que notre analyse était juste : désormais, les masques sont tombés et les représentants des réseaux sionistes et néo-conservateurs se manifestent au grand jour ! Nous sommes donc bien d’accord avec Courrier international pour souligner que Mc Cain est venu jeter de l’huile sur le feu. Nous irons même plus loin en affirmant que son intervention à Kiev est une indéniable provocation, savamment orchestrée.

Nous sommes également d’accord avec le quotidien ukrainien Kievski Telegraf, lorsque celui-ci estime que la provocation de Mc Cain représente une « vengeance » à l’encontre de la Russie, pour son rôle dans le conflit syrien. Et là aussi, nous irons plus loin, en soulignant que c’est non seulement l’initiative russe en Syrie qui est en cause, mais également le récent accord sur le nucléaire iranien, l’une et l’autre ayant été ressentis comme un échec par Israël. Et nous ajouterons que l’offensive antirusse était déjà sous-jacente dans les affaires syrienne et iranienne, la Russie ayant, à notre avis, été visée dès le départ, les gnomes de Wall Street n’ayant jamais admis que, grâce à Poutine, le peuple russe conservât la propriété de ses immenses richesses naturelles.

Quant au mouvement Svoboda, c’est sans surprise que l’on notera la présence, à droite derrière Mc Cain sur la photo ci-dessus, de son leader, Oleg Tiagnibok, lors de la provocation du 15, présence qui confirme que la cure intensive de dédiabolisation subie par Svoboda (cf. notre commentaire du 13) a été couronnée de succès et que ce mouvement initialement nationaliste s’est transformé en un parti populiste prêt à toutes les compromissions. Le soi-disant « nationalisme » de Svoboda relève donc désormais de la désinformation, tout comme relève de la désinformation la supposée « dictature » de Ianoukovitch, qui a laissé se dérouler sans encombre la scandaleuse provocation de Mc Cain.

Il résulte de tout ceci que l’Union européenne se doit d’éviter de tomber dans le piège grossier qui lui est ainsi tendu par les provocateurs sionistes et néo-conservateurs, ainsi que par leurs valets populistes. Elle doit éviter d’entrer dans une logique de tension avec la Fédération de Russie, qui serait totalement contraire à ses intérêts, et mettre au contraire à profit la crise actuelle pour négocier avec la Russie un accord de long terme qui permettrait à nos peuples de renouer avec la croissance et avec une grande politique étrangère, aux antipodes de la frilosité actuelle :

NON AUX PROVOCATIONS ANTIRUSSES ! MILITONS POUR UN ACCORD DE LONG TERME ENTRE L’UE ET LA RUSSIE !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article