Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ForumSi

ÉCOTAXE ET LIBÉRATION D’OTAGES : FABIUS JOUE SUR LES MOTS ET SE MOQUE DES FRANÇAIS

3 Novembre 2013 , Rédigé par forumsi Publié dans #France

ÉCOTAXE ET LIBÉRATION D’OTAGES : FABIUS JOUE SUR LES MOTS ET SE MOQUE DES FRANÇAIS

Extrait du Monde daté du 1er novembre 2013 :

« PARIS AFFIRME QU’AUCUN ‘’ARGENT PUBLIC’’ N’A ÉTÉ VERSÉ

« Le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, a indiqué, mercredi 30 octobre, qu’aucun ‘’argent public’’ n’a été versé pour obtenir la libération des quatre otages français enlevés au Niger.

« ‘’Pour ce qui dépend de l’Etat français, il n’y a pas d’argent versé’’, a déclaré Laurent Fabius sur le plateau de TF1.

« Interrogé sur une rançon payée par de l’argent ‘’privé’’ -sous-entendu par les employeurs des ex-otages, Areva et Satom, une filiale de Vinci- M. Fabius a répondu : ‘’Pas d’argent public versé’’(…)».

Le commentaire de ForumSi :

ÉCOTAXE ET LIBÉRATION D’OTAGES : FABIUS JOUE SUR LES MOTS ET SE MOQUE DES FRANÇAIS

Fabius joue sur les mots lorsqu’il déclare qu’il n’y a pas eu d’« argent public » versé aux ravisseurs. La société Areva est en effet détenue par l’Etat à 80 %. Si Areva a effectivement versé la rançon, ce ne peut être que sur ordre de ceux qui prétendent nous gouverner. Dès lors, quelle différence y a-t-il avec le versement d’argent public ? Dans l’un et l’autre cas, ce sont bien Hollande et son gouvernement qui sont responsables du paiement d’une rançon aux terroristes. En prétendant le contraire, Fabius se moque des Français !

Dès lors, il est possible de reconstituer à peu près le scénario de la libération des otages :

-première phase : mi-octobre, la situation de Hollande se dégradant fortement, en particulier à cause d’une crise fiscale qui a trouvé son point d’orgue avec la contestation résolue de l’écotaxe, ceux qui occupent la direction de l’Etat décident de conclure des négociations qui duraient depuis plusieurs mois et ordonnent à Areva de débloquer une rançon de plus de 20 millions d’euros ; l’objectif est de créer un coup d’éclat susceptible de remonter la cote catastrophique du Président ;

-seconde phase : l’équipe chargée de récupérer les otages prend le départ le 21 octobre (cf. notre commentaire du 30 octobre) ;

-troisième phase : les otages sont récupérés et arrivent à Niamey, capitale du Niger, le 29 octobre ;

tout ceci constituant le déroulement d’une lamentable manœuvre républicaine visant avant tout, répétons-le, à remonter la cote de Hollande, mise à mal, en particulier, par l’affaire de l’écotaxe. Fort heureusement, cette minable manipulation n’a pas empêché la réussite de la manifestation de Quimper, nouveau symbole d’un mouvement de contestation qui semble loin d’être terminé…

Il reste que des millions d’euros ont été versés à des terroristes qui vont pouvoir les utiliser pour acheter des armes destinées à combattre nos troupes au Mali ! Ce Mali paraît-il pacifié par M. Hollande et où deux journalistes de RFI viennent d’être assassinés…Ce qui amène la question suivante : d’où provenaient les armes qui ont tué ces deux journalistes ? Ne venaient-elles pas des arsenaux de Kadhafi, vidés à la suite de la brillante opération décidée par MM. Lévy et Sarkozy (cf. notre commentaire du 20 janvier) : se décidera-t-on un jour à demander des comptes à ces sinistres personnages ?!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article